STAR MARX : Règles d’usure

Certains de mes joueurs ont pris l’habitude d’abuser de l’équipement. Quand leurs objets favoris sont cochés, ils me proposent de le « casser », et de dépenser un zloty pour en trouver un similaire. Dans les faits, ils aimeraient cocher et décocher à tout va certains leurs équipements favoris, je propose donc cette règle optionnelle.

Pour décocher l’usure d’un objet de Kontrebande auquel on tient, il faut plus que des zlotys. On doit aussi réunir certaines conditions en fonction le nombre de cases cochées. D’abord matérielles : une forge pour des armes et armures, un atelier pour du technologique, un endroit douillet pour un acolyte ou un animal, un marché… Au SG de négocier cela avec le joueur.

Il faut aussi du temps et un artisan compétent, forgeron, technicien, docteur ou cuisinier…

Si votre lame est émoussée (une croix), il suffit d’un peu de temps, d’une pierre à aiguiser et d’un zloty pour effacer la croix d’usure. Si elle est tordue (2 croix), il faudra plus de temps, une enclume et un score en Artisanat (forge) à +2. Si elle est sur le point de rompre (3 croix), il faut une forge, du minerai, et un score en Artisanat (forge) à +3. Si elle est brisée, il faudra la retremper, avec du bon matériel, du temps, et un score en Artisanat (forge) à +4.

De même, un compagnon d’arme fatigué (une croix) peut trouver un second souffle après quelques mots d’encouragement d’un Kamarade et la dépense d’un zloty. Un dragonnet aux réserves magiques bien entamées peut retrouver des forces après un bon repas adapté à sa morphologie. Il suffit de dépenser 1 zloty, des ingrédients et d’avoir un score égal à 2 ou plus en Art Ménagers. Des villageois usés par des jours de résistance face aux bandits peuvent puiser le courage de se battre à nouveau dans le discours enflammé d’un héros (avec au moins 4 en Éloquence).

Voir à propos des PNJ, l’article Gérer les PNJ à Star Marx.

On peut même imaginer que de faire entretenir son équipement par un professionnel ayant un score à 6, ou plus, octroie à la Kontrebande « une case gratuite » de plus. L’équipement en question ne risque plus de céder sur un 1 ou un 2 qu’à partir de la troisième utilisation, et ainsi de suite.

Ces règles sont là pour limiter certains abus et renforcer le rôle des artisans.

MON PRECIEUX : Ce signe particulier est rarement choisi, à cause d’un mauvais rapport qualité prix. Rendons-le donc plus attractif. Une Kontrebande, sous ce signe particulier donne un +1 permanent dans une compétence auquel l’équipement est lié. Si jamais le PJ le perd, ou le brise à force de l’utiliser comme Kontrebande, le MJ doit lui donner l’occasion de le faire réparer, le lui faire retrouver, ou lui en livrer un équivalent. De plus un objet « précieux » est toujours plus facile à réparer, parce que vous en prenez grand soin, qu’il est bien entretenu, etc. On peut le réparer sans compétence jusqu’à deux croix, avec une compétence à +2 et un minimum de matériel jusqu’à trois croix, et ainsi de suite. Un artisan à 5 peut même lui mettre cette fameuse « case gratuite ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.