Chroniques marxiennes : Vydumyvat’ Kantina

Manger et boire font partie des principales occupations de tout être vivant. D’après les mâles Xiphomis, ce seraient même les seules valant le coup d’être vécues. Mais il faut dire que leur jugement doit être salement affecté par le fait que leurs femelles arrachent la tête de leur partenaire après l’accouplement…

Bref, voici quelques tables aléatoires pour peupler les troquets dans lesquels vos Kamarades iront faire poinçonner leur carte de rationnement.

Une réponse sur “Chroniques marxiennes : Vydumyvat’ Kantina”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.