Jouer les combats à Star Marx comme on le ferait à LUCHADORES

J’ai eu le coup de foudre pour le système de combat de LUCHADORES. Bon il faut l’avouer, je rêvais d’être catcheur dans mon jeune âge. Alors afin de m’amuser j’ai créé un personnage originaire de la planète LUCHADORES où rien n’est plus sacré que la Lucha Libre… Ensuite je me suis rendu compte qu’à Star Marx, comme à Luchadores, les scores vont de 1 à 7. L’adaptation était alors évidente.

BRISEUR DE GREVE sert pour les manœuvres en PROVOC.

KARKASS remplace à juste titre le HARDCORE (bon pour les Armes et Objet aussi, je n’ai pas trouvé mieux).

LUTTE a les mêmes attributions que le score en TECNICO (soit Saisie et Soumission).

MEDAILLE OLYMPIQUE sert pour la manœuvre MOUVEMENT.

MUSKLE remplace le RUDO.

ACROBATE est tout désigné pour la VOLTIGE (donc le High-Fly est un mélange de Médaille Olympique et d’Acrobate).

BOLCHOÏ définit les manœuvres en HEAT SPOT (et vient donc compléter Briseur de Grève pour le SHOWMAN).

Enfin SOCIAL TRAITRE s’utilise comme le DIRTY (soit Illégale et Tombé).

Les points de vie sont les points de TIKI (au joueur de les répartir en trois groupes).

Le Momentum peut s’acheter au prix d’un Zloty le point.

Le Signe Particulier GLADIATOR remplace STRATEGE du RING.

On peut imaginer par la suite se payer des spécialisations ou des signatures ou un finisher avec ses points d’XP.

Par la suite rien n’empêche de se lâcher et d’inventer toute sorte de prises au goût soviétique, pour nos catcheurs masqués portant l’étoile rouge sur leur collant… Citons en vrac le Tupolev qui est un Flying Body Press, avec élan depuis la troisième corde, ou encore le Baiser Russe, qui n’est ni plus ni moins qu’un coup de boule, volant ou non.

Le Nomenklatura Salute est un finisher bien particulier, où dans un premier temps, l’attaquant met la tête de son adversaire sur une table, puis se hisse sur la troisième corde avec une chaise à la main, avant de sauter en l’air, de mettre la chaise sous ses cuisses et de retomber assis sur l’arrière de la tête de son adversaire.

Le Flying Kotleky, du nom de la fameuse recette de boulette de viande, consiste à saisir la tête de son adversaire entre ses cuisses, son visage au niveau des génitoires. Il en découle une grande variété de voltes et de coups.

Autre voltige, le Spoutnik Drop, manœuvre aérienne qui n’est pas sans rappeler les atterrissages tout en finesse des navettes spatiales de l’Union.

Après un Hello Trotski, qui est un coup de poing en marteau à la tête, ou un Hiver Russe, variante soviétique de la prise de l’ours, il arrive qu’un catcheur tente une Polovdnitsa, un chokeslam du nom de la terrible fée étrangleuse des contes russes…

Autre personnage de la mythologie russe, Snegouroutchka, la fille du père noël, aime déverser des tonnes de cadeaux sur le visage de ses adversaires.

Le Gagarine Toss peut, quant à lui, paraître une tentative pour satelliser l’adversaire.

Le Transibérien est une ruée, un spear, qui écrase l’opposant comme le ferait le célèbre train.

Le Noureev Special, est un coup dans les parties, où il est de bon ton d’admirer les petits entrechats que fait l’adversaire une fois son châtiment reçu.

Enfin le Podarochdna était jadis un passe-droit émis par le Tsar, et qui permettait à son détenteur de profiter des meilleures conditions de voyage possibles en Russie, tel que le droit à des réquisitions et le droit de passage, prévalant sur n’importe qui d’autre que le tsar lui-même. C’est, en Lutte, une course et une corde à linge.

Et surtout : DON’T ESSAYAISKY A LA DATCHA !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.